Ouvre les yeux et (re)découvre ce qu’il y a autour de toi…


« Apprentissage »: mot qui me fait un peu peur, où je vois tout de suite un classement, des notes, des étiquettes littéraire, scientifique , artiste … Et si pourtant l’apprentissage pouvait aussi être facile, fun, intuitif ? Et si j’étais déjà dedans au quotidient avec mes enfants sans même vraiment en avoir pris conscience ?

Colline et Remy, du blog Les Petits chasses au trésor m’ont invité à participer à leur carnaval d’article sur le thème « la nature et les apprentissages ». Une nouvelle occasion de me poser et prendre conscience de mes pratiques en famille… Merci à eux pour cette belle initiative ! (retrouver tous les articles du carnaval ici)

la nature et les apprentissages, superliposes.com

Je tourne sur moi-même comme une toupie, tout en tournant autour de la table de la cuisine. Nous sommes mercredi midi. Le jour où je déjeune avec les enfants. Biscotto vient d’entendre parler de la notion, un peu étrange, de la Terre qui tourne sur elle-même et autour du soleil. Je suis la Terre, la table est la soleil, nous faisons une mise en situation concrète.

Je n’aurai jamais imaginé l’éducation scolaire ainsi avant d’avoir des enfants. Je n’étais pas forcément brillante à l’école étant petite et j’avoue que cela m’inquiétais un peu de devoir suivre mes enfants dans leurs devoirs le soir. J’imaginais ça comme un moment stressant, une obligation due à mon rôle de maman, mais certainement pas un moment de plaisir. Pourtant c’est ce que je suis en train de faire en faisant la pirouette autour de la table et je me surprend à penser que non seulement ce n’est pas si compliqué mais qu’en plus c’est fun!

Mes enfants sont encore petits aujourd’hui mais on commence à se passer du savoir, à échanger nos connaissances avec plaisir, un plaisir partagé, une autre manière d’apprendre et d’enseigner, dans la spontanéité. A chacun son job! Les professeurs sont là pour enseigner le savoir “classique”,moi je suis là pour éventuellement l’approfondir avec les enfants, s’ils en ont la curiosité, l’envie, et peut-être aussi passer d’ une notion à un exemple plus concret.

A chacun son job, mais moi aussi j’enseigne des choses à mes enfants. J’enseigne évidement les valeurs de la famille, le respect de soi, des autres, de notre environnement, de toutes ces choses qui me sont chères. Je leur apprend aussi un petit peu de géographie (au fil des pays évoqués dans les chansons et des voyages faits par la famille), de sciences ( en observant le tourbillon qui se forme dans la baignoire, ou l’arc en ciel qui apparaît après la pluie), nous découvrons les mots à travers nos lectures quotidiennes et je leur enseigne aussi les langues puisque mes enfants ont la grande chance d’être bilingue.

A lire aussi : les supers pouvoirs des parents pour un monde meilleur

La première chose que j’ai apprise à mes enfants c’est le français. Cela peut paraître évident pour tous les parents sauf que nous étions dans un contexte italien et que j’étais la seule à leur parler en français. Cela me semblait essentiel de passer ma langue à mes enfants et avec elle, ma culture et finalement mon identité, qui fait partie intégrante de la leur. J’ai donc tout simplement continuer à parler en français à mes enfants, parce que c’était la langue du cœur. C’était important pour moi, pas toujours évident à mettre en place mais essentiel à mes yeux. Grâce à cela ils ont appris ma langue, nos deux langues avec la même logique. Aujourd’hui ils sont complètement bilingue. C’est tellement impressionnant de les voir maîtriser ces deux langues et cela a été finalement si facile.Nous sommes très fières de nous. Cette première “réussite” nous a incité à en faire plein d’autre, avec la même simplicité, la même spontanéité.Aujourd’hui je sens qu’ils sont très attentifs, qu’ils ont une grande envie d’apprendre, que ce sont de varies éponges, très puissantes. A moi de faire attention à ce que j’ai envie de leur enseigner. Alors je regarde davantage, je fais attention à ce qui les intéresse et je profite du moindre détail qui les interpelle pour leur passer des petits savoir, en répondant à leur curiosité.

Par exemple, aujourd’hui on fait davantage attention à la météo. Il ne fait pas forcément “beau” quand il y a du soleil, il ne fait pas forcément “moche” quand il pleut. On a appris à aller un peu plus loin que ces premières réflexions météorologiques. On réfléchit ensemble au fait que le “beau” temps au mois de novembre n’est finalement pas une bonne nouvelle. Le soleil en automne n’a pas forcément sa place au quotidient. Il faudrait aussi de la pluie pour faire du bien à la nature. On parle alors aussi d’écologie, d’environnement, de cette météo qui se dérègle complètement. Du coup, on va pouvoir se réjouir les jours de pluie, se dire que cela fait du bien à la nature, à nos rivières qui se regonflent et que par conséquence cela nous fait du bien à nous aussi. Ainsi, les journées pluvieuses deviennent beaucoup plus rayonnantes, on va avoir encore plus de plaisir à sauter dans les flaques d’eau.

A lire aussi : combien de vetements dans une garde-robe d’enfant ?

Est-ce moi qui leur enseigne quelque chose ou eux qui me l’enseigne? Ils m’ont appris à être plus attentive aux détails, plus attentive à ce qu’il y a autour de nous. Plus attentive aussi à ce que je dis, parce que je me rend bien compte en regardant faire mes deux” petits miroirs” qu’il y a des choses que je préférerais faire autrement. Alors je prend conscience de celle que je suis et celle que j’ai envie d’être, pour eux, et de ce que j’ai envie qu’ils deviennent eux- aussi. On fait attention aux détails. On fait attention aux jours qui commencent à allonger. On y fait attention parce qu’avant on pouvait continuer à jouer jusqu’à ce que la nuit arrive et maintenant ce n’est plus possible, il faudra être à table pour le dîner. Des petits détails qui sont importants pour eux pour leur rythme, mais qui sont aussi importants pour nous adultes. Les enfants nous apprennent à prendre le temps,nous apprennent à apprécier les petits détails du quotidien.

 

A lire aussi:la leçon de consommation de mon fils.

Pas forcément besoin de livre pour apprendre, ni de jeux éducatifs, on commence par regarder autour de nous, on prend notre temps, on observe. C’est en regardant par la fenêtre qu’on apprend, en mettant les pieds dehors dès qu’on peut.On regarde le ciel, on regarde les oiseaux et leurs rythmes de vie. On apprend beaucoup d’eux. On prend alors aussi le temps de voir ce qui se passe en nous. On se rend compte que notre rythme n’est pas le même en été qu’en hiver. Nos besoins de sommeil, nos besoins de nourriture ne sont pas les mêmes non plus. Nous sommes nous aussi des animaux, nous venons de “cromagnons” comme dit souvent Biscotto et tout cela on le réapprend ensemble, on prenant notre temps, en prenant le temps de regarder le rythme de la vie autour de nous.

Et vous? Quelle est la dernière chose que vous avez appris à vos enfants? Avez-vous l’impression d’apprendre vous aussi de vos enfants? Racontez nous ici votre expérience d’apprentissage en famille.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire