la place de l’enfant dans l’habitat pertinent ( format Pecha Kucha)


Voici le Pecha Kucha que j’ai crée pour le Homer Day qui a eu lieu a Bordeaux le 25 janvier 2020. Le thème que j’ai développé dans ce format très technique (20 slides qui défilent automatiquement toutes les 20 secondes!) est “La place de l’enfant dans l’habitat pertinent”. Je vous propose le texte et les images en attendant d’avoir bientôt le format vidéo!

Temps de lecture: 6min 40

Quand un couple se lance dans un projet de famille. Tout commence d’abord par des idées, il se projette avec des enfants, imagine la maison qui va avec. Pourtant quand les enfants arrivent, il y a vite un gros décalage avec ce que le couple s’était imaginé. La maison est envahie par les affaires de bébé et se transforme en crèche! Ce n’est pas vraiment la maison familiale qu’il avait rêvé.

 couple projet de famille pecha kucha

Ce que les parents souhaiteraient c’est une maison familiale rangée, avec les affaires des enfants cantonnées dans leur chambre, et des enfants qui participent à la vie de famille. Le désordre de nos enfants est une des premières causes de tension dans les familles. Il entraîne une lutte interminable où adultes et enfants vont tirer chacun de leur coté, pour essayer de retrouver un logement qui corresponde à leurs goûts et leurs besoins.

 le désordre des enfants pecha kucha

Car aujourd’hui nos logements sont conçus par des adultes pour des adultes sans prendre en compte la moitié des co habitants, à savoir les enfants. Bien-sur il existe des lieux de vie qui sont complètement pensés pour les enfants: ce sont les crèches, les écoles maternelles, c’est alors l’adulte qui n’est pas vraiment intégré dans le projet.

lieu de vie pensé pour les enfants -pecha kucha

A la maison, seule une pièce est vraiment pensée pour l’enfant: sa chambre. Elle est dédiée autant à son repos, qu’à son éveil, à ses devoirs,sa vie sociale.Mais la famille, c’est le vivre ensemble et dans les faits les enfants vont longtemps jouer ailleurs que dans leur chambre pour être à nos cotés. Pareil pour les devoirs, qu’ils feront longtemps sur la table de la cuisine ou le canapé avant d’intégrer leur chambre.

pourquoi les enfants ne restent pas dans leur chambre -pecha kucha

Un habitat pensé par l’adulte pour l’adulte oublie complètement les besoins et intérêts de l’enfant. Son besoin d’exploration notamment et sa soif d’autonomie. Au nom de la sécurité et de l’hygiène l’adulte va devoir poser de nombreux interdits à l’enfant et passer ses journées à dire “non” à l’enfant “pour son bien” en oubliant que chaque “non” est un frein dans sa quête d’autonomie et la construction de sa confiance en lui.

 sécurite et autonomie de bebe a la maison-pecha kucha

 

Il est donc temps de créer un habitat pertinent qui prenne en compte tous ses habitants: adultes ET enfants et qu’il soit au service de leur bonheur familial. Pas question de transformer les maisons en crèche mais bien d’intégrer l’enfant au projet, pour qu’il puisse y avoir sa place , que chacun s’y sente en sécurité. Ce qui fera redescendre le sentiment de stress et permettra davantage d’autonomie et de coopération familiale.

un habitat familial pertinent -pecha kucha

Aujourd’hui bien souvent les parents investissent dans deux chambres pour leurs enfants: la chambre bébé d’abord et quand le lit à barreaux devient trop petit, on passe au lit de grand avec la chambre “définitive”. Mais le concept de définitif est antinomique avec celui de l’enfance. Un enfant grandit, évolue, ses besoins, ses envies, ses capacités changent C’est une spécificité essentielle qu’il est important de prendre en compte.

 la chambre d'enfant définitive -pecha kucha

Par exemple, il n’est pas rare que les familles investissent dans une grande armoire pour un enfant de tout juste 3 ans et se projetant sur ses besoins d’adolescent Dans l’intervalle il va quand même se passer une dizaine d’année où cette armoire ne correspondra pas aux besoins de l’enfant. Elle sera disproportionnée, prendra de la place inutilement. Et le jours où il sera enfin ado, l’armoire sera devenue trop petite envahie de choses inutiles.

une armoire trop grande se remplie vite- pecha kucha

Bien souvent la solution que l’on évoque pour faire face au bazar est d’avoir plus de rangement. Mais les nouveaux rangements ne sont pas, à eux seul, une solution, ils peuvent même être l’occasion de créer plus de désordre. Pour ranger il faut aussi trier, et plus on aura de rangement, moins on aura besoin de trier.. La première solution est d’abord d’en avoir moins. Nous en avons tous beaucoup trop et particulièrement les enfants.

plus de rangement desordre -pecha kucha

Trier est essentiel pour diminuer le bazar qui envahie nos maisons et génère tant de stress entre les cohabitants. Mais cela peut être très compliqué particulièrement pour les affaires des enfants car là il faut un double accord: celui de l’enfant et celui de l’adulte. Chacun peut mettre une valeur affective dans l’objet bien au delà de sa simple fonctionnalité .

trier avec les enfants-pecha kucha

Trier c’est aussi un changement de mentalité, c’est accepter qu’avoir moins c’est mieux. Et c’est rarement le message que les adultes passent aux enfants. Avoir moins est plus souvent une menace: “ si tu ne ranges pas ta chambre dans 5 minutes, tout ce qui traîne finira à la poubelle” et avoir plus une récompense: “ sois sage si tu veux avoir des cadeaux à Noël”.Il y a donc des habitudes sociologiques à découdre, des parents à accompagner pour consommer autrement en famille.

avoir moins c est mieux -pecha kucha

Une fois l’étape essentielle du tri faite, l’aménagement de l’habitat va pouvoir être efficace pour accompagner les cohabitants dans le vivre ensemble. Aménager l’espace c’est d’abord observer qui est l’utilisateur finale ( et il peut être différent du commanditaire ). Observer les enfants manipuler leurs jouets, voir comment ils créent le désordre, sera la meilleure manière de pouvoir y répondre.

le desordre des enfants -pecha kucha

 

Nous allons observer sa manière de chercher ses affaires, de passer d’une activité à l’autre pour adapter le rangement à ses gestes, sa logique et nous devrons rester en veille sur ses évolutions, ses nouveaux comportements pour réajuster notre aménagement au fur et à mesure que l’enfant évolue.

adapter le rangement à l'enfant- pecha kucha

Faire évoluer l’aménagement peut se faire à l’échelle d’une pièce mais aussi de l’habitat tout entier. Ce qui définie un logement familial en France c’est son nombre de pièce: une chambre pour les parents + une chambre pour chaque enfant. La distribution classique est d’attribuer la grande chambre aux parents et chaque petite aux enfants. Pourtant de nombreux enfants ont peur seul dans leur chambre et là encore cela peut être cause de grand stress dans les familles.

adapter un logement à ses habitants -pecha kucha

Car les enfants trouvent vite une solution face à cette peur: ils délaissent leur chambre, jouent dans le salon et dorment avec les parents, mais cette solution ne convient pas forcément au couple Si on est plus flexible sur l’aménagement de la maison , sans figer la distribution des pièces ad vitam æternam ,et que l’on suit les besoins des habitants, d’autres solutions peuvent émerger.

chacun dans sa chambre -pecha kucha

Par exemple, les enfants pourraient partager une chambre et ainsi résoudre leurs peurs sans passer par le couple. Pour cela, plutôt que les enfants aient chacun une petite chambre, ils occuperont la grande chambre et les parents une petite. Quand les enfants grandiront et que le besoin d’indépendance se fera sentir alors chacun reprendra une chambre et les parents la grande.

les peurs des enfants-pecha kucha

Pour créer un habitat familial pertinent, il s’agit donc avant tout d’observer les adultes et les enfants qui y vivent, garder en tête cette spécificité de l’enfant qui évolue pour être prêt à évoluer avec lui, être à l’écoute des problèmes de chacun pour en découdre l’origine et non pas y coller une solution toute faire basée uniquement sur les habitudes sociales.

habitat familial pertinent -pecha kucha

Aider les famille à créer un habitat qui leur ressemble et où ils se sentiront bien c’est aussi les accompagner dans une autre manière de consommer, apprendre à filtrer les entrées, trier, sélectionner, afin de libérer nos lieux de vie d’un trop plein inutile et du stress qui s’y associe.

consommer autrement en famille - pecha kucha

C’est également accompagner les parents pour savoir quand et comment intégrer les enfants au rangement et à la logistique familiale. C’est leur donner des outils de communication bienveillante, qui facilitent la coopération familiale dans le respect de chacun.

 

atelier Faber et Mazlish- pecha kucha

Cette approche du projet qui met au cœur de la conception adulte et enfant et qui les aide, à travers de nombreux outils, à installer le bien être chez eux c’est ce que j’appelle le family design. C’est ce que je développe, à Nantes et en ligne,  au sein de mon agence EASY Home HAPPY Family.

easy home happy family

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article:
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire