Une chambre pour des triplés? Stéphanie nous raconte son expérience!


Étrangement, je n’ai encore jamais fait de chambres pour des jumeaux ou des triplés (même si ça aurait pu être le cas pour le concours sur le blog), je n’ai donc pas d’expérience à partager avec les futurs parents qui viennent d’apprendre la nouvelle d’une grossesse multiple et qui courent sur le net à la recherche d’informations pratiques. Alors j’ai pensé demander à Stéphanie une maman blogueuse que je suis depuis un moment et qui partagent sur le net ses aventures avec ses trois cacahuètes: Miss Lili, Miss Andy et le Canaillou. Elle a gentiment accepté de répondre à mes questions, histoire de partagé son expérience, faire tomber quelques idées reçues et aider les futurs parents.

Stéphie et les cacahuètesimages : une vie de cacahuètes

La chambre des tout-petits

Aurélie:J’avais entendu quelque part qu’il est bon de faire dormir les bébés de grossesse multiple tous ensemble dans un même lit quand ils sont tout petits car ils sont habitués au contact les uns des autres et cela les rassurent. Avez-vous choisi cette option (qui a l’avantage d’être peu encombrante) et si oui jusqu’à quand ?

Stéphanie: Pour ce qui est de l’univers Nuit des Cacahuètes, chacun a eu tout de suite (soit à 3 semaines, à leur retour de Néonat’) son propre lit-à-barreaux, dans la même chambre.

Par contre, pour les aider à bien différencier le jour de la nuit, il nous arrivait souvent, en journée, de les installer tous les 3 sur le lit parental, calés dans le coussin de grossesse, pour de multiples-siestes, collés-serrés. On a fait cela jusqu’à ce qu’ils ne gigotent trop et que ça devienne dangereux de les laisser sur un lit sans barreaux, soit à peu-près 5-6 mois.

Photo 1 - Méli-mélo de Cacahuètesimage: une vie de cacahuètes

A: Bien souvent les parents hésitent à faire dormir un deuxième dans la chambre de l’ainé car ils ont peur qu’ils se dérangent dans leurs sommeils. Avez-vous eu ce problème avec les Cacahuètes ? Est-ce différent quand les enfants ont le même âge ? Est-ce qu’ils prennent vite le même rythme ? font-ils leurs dents, tombent malades, tout ça en même temps ?!?

S: Avec l’arrivée de 3 bébés d’un seul coup, la question ne s’est pas vraiment posée. Forcément, ils partageraient la même chambre, n’ayant pas un château. Je crois que dans leur cas c’était plutôt rassurant d’être ensemble, leur cohabitation ayant démarrée in-utéro, ça doit sûrement être différent des frères & sœurs singletons.

Pour ce qui est du rythme de sommeil, ils avaient chacun le leur, et la nuit ne se réveillaient pas mutuellement, ouf !

Par contre, c’est vérifié : 1 petit virus dans une chambre, et hop, le lendemain tous les colocataires l’ont partagé ! La gastro nous aura souvent mené la vie dure, dans cette chambrée de Cacahuètes…

A:Une fois qu’on a mis 3 lits à barreaux dans une pièce, elle est souvent bien remplie. Je crois que chez vous la chambre était surtout consacrée au repos…

S: Effectivement, la chambre était vraiment une zone de repos, de calme. Un dortoir en somme. L’espace éveil & jeux ayant investi un coin du salon.

L’heure de la séparation

A: Les Cacahuètes ont dormi dans la même chambre jusqu’à leurs 5 ans. Peux-tu nous dire qui a décidé de la séparation et pourquoi ? Et comment cela a été pris par le reste de la tribu ?

S: Avant de vraiment les séparer en 2 chambres, il y a eu de longs mois de lutte ! De terribles soirées d’énervement et d’épuisement, les enfants trop bavards et excités, refusant de se coucher calmement et silencieusement. Ils pouvaient parler des heures, rires aux éclats et faire les pitres dans le noir, malgré nos cris et nos menaces. Bien sûr, le lendemain ils tombaient de fatigue… Puis le soir venu, rebelote ! A savoir que c’était toujours les 2 mêmes qui faisaient la java (Le Canaillou & MissLili). A tel point que, quasi tous les soirs, 1 des 2 finissait systématiquement seul dans notre lit, le temps de l’endormissement de chacun… Et nous le transportions ensuite dans son lit, quand tout le monde avait enfin sombré. Ça devenait invivable.

les 2 chambresimage: une vie de cacahuètes

A: C’est finalement Le Canaillou qui a maintenant sa chambre à lui et les filles dorment ensemble. Si la solution semble assez logique, elle n’a pas été si évidente pour eux, peux-tu nous raconter comment cela s’est passé ?

S: Quand on leur a annoncé la décision, et proposé de choisir qui irait dans une chambre-seule, les 2 intéressés ne voulaient ni l’un, ni l’autre ! Par contre, la troiz’, la plus calme, celle qui ne posait jamais souci le soir, voulait bien avoir une chambre pour elle ! Ce qui n’aurait rien résolu à nos problèmes.

Ils avaient 4 ans et demi, et allaient entrer en moyenne-section.

On a pris le temps de leur expliquer, on a tenté de les appâter avec la promesse d’une nouvelle déco… Mais ni MissLili, ni Le Canaillou n’a voulu partir.

On a donc dû finir par désigner le fiston, pour une séparation par dépit, assez logique : filles / garçon. Finalement il s’est très vite intéressé à la nouvelle installation, et n’a jamais pleuré au moment d’aller se coucher, seul, de l’autre côté du mur. On a choisi ensemble des affiches, des couleurs, et ça s’est très bien passé.

Parlons un peu déco

A: Les Cacahuètes sont donc deux filles et un garçon, quelle couleur avez-vous choisi pour la chambre commune ?

S: Pour la chambre commune, à leur naissance, on avait choisi des couleurs neutres, bien sûr. Du gris très clair sur les murs, teintés de pochoirs-maison à l’effigie de Totoro. Les tons dominants étaient Gris & Vert amende.

A: Et ensuite quelles couleurs pour la chambre des Miss ? Et pour celle du Canaillou ?

S: Puis quand leur frangin a migré dans la chambre d’à-côté, le vert est devenu plus flashy : Anis sur un pan de placard + 1 des murs. Les silhouettes Totoro sont restées, et on a ajouté une touche girly, avec une commode repeinte en Rose Boudoir. Leurs 2 lits mis pieds-à-pieds, pour faire banquettes le jour, et aussi plus de place au centre de la pièce pour jouer.

la chambres de fillesimage: une vie de cacahuètes

De l’autre côté du mur, chez Le Canaillou, qui a récupéré notre chambre, il a voulu du bleu & du rouge. Ambiance un peu Comics Vintage. Il a choisi une grande affiche Spiderman (le deal du déménagement!) qu’on a tenté de mettre en valeur. Une vraie chambre de p’tit-mec.

la chambre du Canaillouimage: une vie de cacahuètes

Le gain de place

A: Peux-tu nous raconter les différentes solutions de couchage que vous avez choisi selon les âges avec les avantages et les inconvénients.

S: Question couchages, on a évolué avec eux. Trois lits à barreaux de 0 à 3 ans. Classiques. 2 blancs basiques et suédois + 1 récupéré et repeint en vert-amende.

Photo 3 - chambre des cacahuètesimage: une vie de cacahuètes

Puis lits-évolutifs, avec tiroirs dessous, de 3 à 6 ans. Nous les avons gardé tant que les enfants entraient dedans en taille réduite (1m40) car nous n’avions pas la place de mettre 3 lits de 1m90 au sol, et les enfants étaient trop jeunes pour coucher en hauteur.

photo 4image: une vie de cacahuètes

A leurs 6 ans, en prévision de l’entrée au CP et du besoin d’intégrer un espace bureau (chacun!) nous avons opté pour une nouvelle solution de couchage :

– chez les Miss, lits superposés

Photo 16image: une vie de cacahuètes

– chez le Canaillou, lit mezzanine

Photo 19image: une vie de cacahuètes

Idéal pour gagner de la place au sol.

Un espace pour chacun

A: Même si tu dis très souvent que les Cacahuètes sont très complices, j’imagine que chacun a aussi besoin de son propre espace de temps en temps. Et même s’ils ont le même âge, ils ont des personnalités bien différentes donc j’imagine qu’ils doivent aussi avoir des objets (comme leurs guitares !) qu’ils n’ont pas envie de prêter. Comment gérer vous ce côté plus « individuel » très concrètement ? Est-ce que c’est quelques choses que vous souhaitez valoriser ou vous gérez selon les besoins de chacun ?

S: Effectivement nous avons toujours souhaité individualiser au maximum chacun de nos 3 enfants. Et quand on partage une chambre, ça peut passer par le choix des couleurs, des cadres aux murs, des coussins sur le lit, ou même de la parure de draps, que je leur laisse toujours choisir sur le catalogue. Si en général chaque jouet est à tout le monde, pour ce qui est des peluches sur les lits, elles ont toutes un propriétaire bien précis. Même si souvent, elles voyagent d’un lit à l’autre ! Au-dessus de son lit, chacun a sa petite guirlande de fanions, un espace où il peut ranger ou cacher ce qu’il veut… Ou on y accroche un dessin de son choix, une carte d’invitation de la copine, etc…

Le temps des devoirs

A: Les Cacahuètes sont désormais des (minis) grands de 7 ans  et sont en plein apprentissage de la lecture et l’écriture. C’est une nouvelle étape importante qui demande beaucoup de présence, comment gères-tu le suivi des devoirs avec chacun ?

S: A maintenant 7 ans, les Cacahuètes ont dans leur chambre chacun un espace bureau. Pour leurs très nombreuses heures de dessin, essentiellement.

Pour les filles, on a dégoté d’occasion un bureau d’écolier. Une solution pratique pour gagner de la place, car en 1 seul meuble, nous avons 2 bureaux-2 chaises ! Très peu encombrant et vintage !

Photo 18image: une vie de cacahuètes

Et pour leur frère, c’est un bureau plus classique, qui s’intègre sous sa mezzanine.

Photo 20image: une vie de cacahuètes

Mais pour les devoirs, cette année, c’est encore à tour de rôle, au salon, avec Maman ou Papa. Nous passons beaucoup de temps pour ces premiers apprentissages, et essayons de donner à chacun la même écoute, la même patience, le même suivi.

Les conseils de Stéphie.

A: Quels conseils donnerais-tu aux parents qui viennent d’apprendre une grossesse multiple ? Quels ont été tes bons tuyaux pour faire de jolies chambres sans dépenser trop ?

S: Si j’ai quelques conseils à donner à de futurs parents de multiples, ce sera bien sûr de privilégier le côté pratique ! Car avec une naissance-double (ou triple) on est amené à souvent faire les choses à la chaîne, dans la précipitation. Tout doit donc facilement être accessible. Ne pas surcharger la chambre de bébé(s), pour y circuler aisément, même en pleine nuit !

Je recommanderai aussi d’aller surfer sur les nombreux sites qui permettent de s’équiper d’occasion, avant d’aller se faire avoir en magasin-neuf ! On y fait de belles affaires, de surprenantes trouvailles et on peut ensuite refaire du neuf, avec du vieux !

De la même manière, je conseillerai aux parents de revendre leur matériel de puériculture obsolète, avant de se laisser envahir par le monde de la petite-enfance. Ça évolue tellement vite.

Ensuite, peut-être essayer de faire les choses par soi-même, les personnaliser à son goût, pour éviter d’avoir la même chambre-de-bébé que les copines !

A: Un grand merci à Stéphanie pour avoir pris le temps de répondre de manière si complète à toutes mes questions et d’avoir partagé ici toutes ces photos pour illustrer.

Pour retrouver les aventures des cacahuètes, je vous invite à visiter le blog de Stéphanie ici., je vous conseille particulièrement ses brèves de bavoirs qui me font toujours mourir des rires! #lesenfantssontformidables

A vous la parole.

J’espère que cette interview vous aura plu et surtout qu’elle aura apporté des conseils pratiques aux parents en recherche d’informations! Si vous aussi vous voulez témoigner de vos astuces pratiques pour faire partager une chambre aux enfants ou vos conseils d’organisation quand plusieurs enfants arrivent en même temps, je vous invite à le faire dans les commentaires ci-dessous. Merci.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Recherche utilisée pour trouver cet article:comment evolue une grossesse de triples, lit pour triple, berceau triplés

Laisser un commentaire