Sa chambre dans une valise pour les vacances 6


A l’approche de la fin de l’année scolaire, j’ai eu envie de créer un événement inter-blogueurs en invitant d’autres amis à écrire sur le thème de “la préparation des vacances en famille”. La semaine prochaine je vous ferai un article résumé de tous les articles qui y ont participé. Pour ma part, je vais essayer de mettre la chambre des enfants (…ou pas finalement) dans une valise, c’est parti!

J’ai un jour lu quelque part que Vanessa Paradis emmenait pratiquement toute sa maison avec elle lorsqu’elle voyageait avec ses enfants “jusqu’à la nappe de la table à manger” pour leur permettre d’avoir des repères et ne pas trop souffrir des nombreux déplacements qu’ils avaient à faire.

Bon, je ne suis pas une star à l’agenda surbooké comme Vanessa Paradis, vous non plus j’imagine! (si? Vanessa, tu me lis?!? OMG). Ceci dit, à la veille des vacances estivales qui vont nous faire passer d’une maison à une autre pendant deux mois, je me pose la question: “qu’est ce que j’emmène?”.

D’un coté, tout doit tenir dans une seule valise de 23 kg max (moins serait aussi bien pour pouvoir ramener quelques produits du pays au retour) mais de l’autre, je me dis que ce n’est pas forcément le moment où je veux me compliquer la vie, ni leur enlever toutes leurs habitudes qui fait que nos rituels sont en place et fonctionnent pas trop mal. Alors je fais une liste  qui s’allonge interminablement…

valise pour vacances en famille

Ma check-liste pour ne rien oublier pour les vacances

Finalement cette longue liste j’ai décidé de la mettre “au propre” et, comme je suis sympa, de la partager avec vous, ça pourrait vous être utile!

Je l’ai classé en plusieurs catégories selon les activités dédiées pour deux enfants (un bébé de 6 mois et un petit garçon “non maman moi je suis grand, grandissimo” de presque 3 ans)

mes indispensables pour les enfants en vacances

pour télécharger la liste cliquez sur l’image ou le lien ici.

Profiter des vacances pour tester un nouveau style de vie: je minimalise!

Ma liste c’est tout ce dont je crois avoir besoin, mais il est absolument impossible de mettre tout ça dans une valise…ni meme le coffre d’une voiture! Alors je vais profiter de l’occasion pour tester un style de vie plus simple, pour moi comme pour les enfants et je vais réduire mes besoins materiels…ou au moins essayer,mais c’est le premier pas!

Pour cela j’ai repris ma liste et pour chaque entrée je me suis  posé la question suivante: est-ce que cela m’est vraiment indispensable? J’y mets des critères de sécurité– oui, un siège-auto est indispensable…. si on prend la voiture!- et de santé – je ne pourrais pas me passer d’une poussette pendant deux mois, mon dos ne va pas tenir!. Je cherche ensuite une alternative plus simple (les transports en commun?) que je trouverais facilement sur place ou moins encombrante à emporter.

L’idée ici est de se simplifier la vie, sans pour autant perdre en qualité  (ce sera peut-etre meme le contraire?)

En ce moment mon livre de chevet est (toujours!) Zéro Déchet de Bea Johnson. Le but de ce livre est d’abord de nous faire prendre conscience de tous les déchets que nous créons et à quel point la majorité d’entre eux serait évitable avec un style de vie différent. Ensuite, le livre nous propose des solutions pour changer nos habitudes de consommation et finalement arriver à une vie sans déchet.

Comme me l’a fait remarquer un ami récemment, je prends mon temps pour lire ce livre!  Il faut dire que ce n’est pas un roman dont l’intrigue me tient en haleine page après page. Au contraire, c’est un livre qui remet en question beaucoup de mes habitudes et j’ai besoin de prendre du recul pour considérer ces nouvelles options.

Dans le chapitre des fêtes, Bea Johnson parle de Pâques et du carême et dit qu’elle profite de cette période pour essayer de nouveaux styles de vie sur une période donnée. Au bout des 40 jours, elle décide de les intégrer ou non. Je crois que je vais profiter de mon été, pour tenter une vie avec moins. Il me semble que c’est plus facile l’été, non? Et si ça marche, j’espère avoir la motivation pour faire le grand tri chez nous à la rentrée, donc vous devriez en entendre à nouveau parler ^-^

les repères des enfants en vacances

Alors évidement en limitant mes bagages je vais réduire les repères de mes enfants. Mais en ont-ils vraiment besoin? Je ne parle pas des enfants de Vanessa Paradis qui voyagent beaucoup et qui ont sûrement une maman très prise. Là je parle de mes loulous qui vont en vacances chez leurs grands-parents, des personnes qu’ils connaissent bien, dans une maison où ils sont déjà aller souvent. avec maman toujours présente. Bien sûr que les doudous et le livre préféré seront du voyage mais je crois aussi qu’il est bon de les habituer à un peu de flexibilité et de ne pas trop s’attacher à des biens matériels. Je préfère miser à fond sur nos rituels, le soir cela fonctionne comme ça: “les mains, la bouche, les dents, pipi et au lit!”. Ce qui est bien, c’est que du coup la séquence est bien rentrée, Biscotto la récite lui-meme, il sait ce qui va arriver ensuite et s’y prépare déjà.

Des vacances solidaires

Ma liste a (un peu) diminuée mais reste toujours trop longue et trop encombrante. Alors j’ai cherché sur internet d’autres alternatives: si je ne peux pas me passer de cet objet pendant mes vacances, peut-etre n’est il pas nécessaire que j’emmène le mien? peut-etre que je peux en trouver un autre sur place?

Toujours dans cette idée d’éviter le gaspillage, je me refuse d’acheter un objet neuf que j’ai déjà chez moi et que je n’utiliserais que quelques jours en vacances! il existe à cela plusieurs alternatives:

l’occasion

Je peux par exemple acheter un objet d’occasion. Au moins cela permet de réutiliser un existant et d’éviter le gaspillage, mais à la fin de mes vacances j’en fait quoi??

Demandez à ma maman! A chaque vacances je lui fais le coup et ça la saoule de devoir conserver toutes mes “trouvailles” de vide-grenier que les enfants utiliseront (peut-etre!) trois semaines par ans… et elle a raison ^-^

Solution à limiter donc…. à l’indispensable, que nous ne pouvons pas trouver avec les autres solutions ci-dessous.

la location de matériel de puériculture

Autre solution intéressante et qui se développe de plus en plus, justement pour toutes les familles qui voyagent: c’est la location de matériel de puériculture. Plus besoin d’amener votre poussette ou votre lit parapluie, vous pouvez le louer sur place.  C’est extrèmement pratique! Par contre, ce n’est sans doute pas la solution la plus économique…

le prêt de matériel pour bébé.

Finalement le plus simple, c’est de se faire prêter le nécessaire sur place. Pour cela, on peut commencer par demander à ceux qui nous hébergent s’ils en ont ( des vestiges de notre enfance chez les grands-parents ou matériel de prêt dans les hôtels/camping,etc.) puis élargir à la famille, aux amis ou amis-d’amis si besoin. Certes, cela va demander un peu d’organisation pour vous faire “livrer” le tout, mais ça se fait et en général les gens sont bien contents de pouvoir “dépanner” surtout si chez eux cela traîne au garage.

Et bien c’est à partir de ce constat qu’est né Bébé Partage. J’ai découvert ce site il y a quelques semaines et pour être honnête, j’ai crée cet article exprès pour pouvoir vous en parler! Il s’agit d’un site où l’on peut trouver du matériel de puériculture dont on a besoin en dépannage, de manière complètement gratuite! C’est tout simplement un site d’entraide qui met en relation des anonymes qui sont disposés à prêter leurs matériels avec des familles qui en ont besoin., tout ça de manière complètement gratuite, je le répéte parce que c’est quand même pas courant!

J’ai testé le service lors d’un précédent voyage avec mes loulous, sur Nantes il y avait 3 prêteurs je crois. J’ai envoyé un message pour savoir s’ils avaient ce dont j’avais besoin, malheureusement c’était trop spécifique (un berceau et une barrière amovible de lit) donc je n’ai pas trouvé. Mais ça marche: j’ai fait mon inscription gratuitement, j’ai pu voir les preteurs près de l’endroit où j’allais, voir ce qu’ils proposaient comme matériel, mettre mes dates de besoin et envoyer un message, auquel on m’a répondu!

Et moi je trouve absolument formidable qu’il y ait des gens qui prennent la peine de s’inscrire sur ce site et mettent leurs affaires à disposition, répondent aux demandes des gens et enfin prêtent, tout ça sans rien y gagner en retour! …du moins pas d’argent!… mais certainement de belles rencontres humaines.

Alors voilà, double information pour finir ce (très long) article: quand vous partez en vacances, si vous avez besoin de poussette, transat, lit parapluie et autre, ayez le réflexe  d’aller voir sur Bébé Partage (il y a des prêteurs un peu partout en France) et si à l’inverse vous avez du matériel dans votre cave qui ne vous sert pas pour l’instant, je vous invite à vous inscrire comme prêteurs, vous rendrez service à bien des familles, j’en suis sûre!

Ce sera ma conclusion: Autour de la parentalité il y a une énorme machine marketing pour nous faire consommer toujours plus et jouant avec les cordes de la sensibilité et de la culpabilité des nouveaux parents, pourtant je crois que c’est l’occasion idéale   pour apprendre à consommer moins et différemment.Il en va de l’avenir de notre planète qui fatigue chaque jour un peu plus mais aussi, parce que nous, en tant qu’adulte, pourrions bien y trouver une nouvelle forme de bonheur. plutôt que faire de nos enfants de futurs consommateurs toujours frustrés et demandeurs, essayons de leur apprendre  ce que chante Baloo depuis déjà longtemps: “il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire”….

A vous la parole

Et vous? comment voyagez-vous avec vos enfants? quelles sont vos astuces pour voyager léger? je vous invite à partager tous vos bons plans ci-dessous et aussi vos petites galères. Merci et à très bientôt.

 

 

Salva

Salva

Salva

Salva

Rendez-vous sur Hellocoton !
Recherche utilisée pour trouver cet article:valise bebe de 1 an en vacances

Laisser un commentaire

6 commentaires sur “Sa chambre dans une valise pour les vacances

  • François-Xavier

    Bonjour Aurélie et merci pour cet article.

    Lorsque nous avons besoin d’un article (porte-bébé, poussette canne…) pour les vacances uniquement : nous aimons bien l’acheter d’occasion puis le revendre l’été suivant (merci le bon coin) quand nous n’en avons plus besoin.

    Très souvent aussi, nous nous prêtons entre parents des articles tels que brassières, gilet de sécurité pour la nage… Ce qui ne va plus aux plus grands peut faire le bonheur des plus petits à ce niveau.

    Merci également pour la check-list.

    Bonne journée, bonnes vacances et à bientôt.

  • Christine

    Bonjour Aurélie,
    Merci pour la check liste bien pratique pour les préparatifs !
    Chez nous on apprend à vivre « léger », et je dois avouer que c’est aussi facile à faire qu’à dire finalement ! C’est vrai qu’on a tendance à emporter beaucoup plus que nos besoins réels. Quand on doit se déplacer en avion ou en train, on arrive très bien à prendre moins d’affaires !
    Je remarque qu’en adaptant les valises, selon l’âge c’est plus simple. Plutôt qu’une grosse valise pour plusieurs, il vaut mieux prendre une petite valise pour chacun, et chacun traîne sa valise (si l’âge des enfants le permet bien sûr). Ils sont contents de faire « comme les grands » et leurs petites affaires sont regroupées en un seul endroit. Je trouve même que c’est plus facile de ne rien oublier. Et puis ça les responsabilise aussi pour les préparatifs (même si je passe derrière ;) )
    Une amie m’a confiée son astuce, que je trouve pas mal, avec une petite contrainte quand même : elle utilise des housses de rangement, puis elle aspire l’air et le tour est joué ! Sauf qu’il faut s’assurer d’avoir un aspirateur sur son lieu de vacances pour le retour ! En camping c’est moins facile :D
    Bonnes vacances !
    Christine

    • Aurélie Auteur du billet

      Merci pour tous ces conseils Christine, pour ma part je voyage en avion alors pour limiter les frais une grosse valise vaut mieux que trois petites ;) mais je vous rejoins complètement sur le principe.C’est pareil pour l’astuce des pochettes sous vide d’air: c’est à double tranchant car on remplie plus la valise mais elle devient lourde (et en avion on a des cotats). Enfin, je suis sure que bien des lecteurs ne voyagent pas en avion et sauront faire bon usage de vos astuces. Je rajouterais que quand on a mis sous vide d’air ses vetements, un petit coup de fer à repasser s’impose avant de pouvoir les porter ^-^