Lit bébé Montessori: une expérience positive


Dans mon précédent article, je vous présentais le témoignage de Leslie, qui a essayé le lit bébé ouvert façon Montessori pour ensuite revenir à une solution classique à barreaux, une expérience ratée quoi. Aujourd’hui je vous propose le témoignage d’Aurore, maman de trois enfants, qui a mis en place le lit bébé Montessori pour le deuxième…. et renouveler l’expérience avec le troisième!

[Superliposés]:Connaissais-tu déjà la méthode Montessori avant? Pratiquez-vous d’autres choses conseillées à la maison?

[ Aurore ] Je l’ai connu à la naissance de mon second enfant. Mais je pratiquais d’autres choses montessorienne, sans le savoir, à la maison avec mon premier enfant.

[Superliposés]:Qu’est ce qui a motivé le choix de lit au sol pour bébé?

[ Aurore ] La facilité ! Il s’endormait au sein et il était plus facile de quitter son lit en glissant sur le côté que de le poser dans le lit (cela le réveillait toujours !)

[Superliposés]: Concrètement comment était-il installé ? Simple matelas, structure de lit ? Dans sa chambre ou avec vous?

[ Aurore ] D’abord sur un simple matelas ensuite avec une structure de lit

lit bébé montessori

[Superliposés]:Beaucoup de parents hésitent à cause du froid s’il finit sa nuit par terre et aussi parce que Maria Montessori préconise une simple couverture au lieu d’une gigoteuse (ce qui va à l’encontre des recommandations de l’OMS) comment avez vous géré ça chez vous?

[ Aurore ] Pas de souci de froid ici, il y a du parquet partout dans la maison. Le chauffage est au sol.
Il a dormi avec une couverture.

[Superliposés]: Quels aménagements sécurité as-tu fait dans la chambre?

[ Aurore ] Aucun en particulier. La maison avait été entièrement rénové et tout avait été pensé au niveau de la sécurité. Nouvelle prise électrique avec une protection intégré par exemple ! La bibliothèque est vissée dans le mur.

[Superliposés]: Quel âge avait bébé quand il est passé dans son lit sans barreau?

[ Aurore ] Il est passé au lit au sol à 9 mois

[Superliposés]: Comment s’est passé le démarrage ?

[ Aurore ] Sans aucun problème !!

[Superliposés]: Etait-il complètement libre dans ses horaires ou vous lui signaliez d’une manière ou d’une autre que c’était l’heure de dormir?

[ Aurore ] Il allait au lit à la même heure que son frère aîné

[Superliposés]: Allait-il se coucher seul ou l’accompagniez-vous avec des rituels de chanson ou lecture par exemple?

[ Aurore ] Il avait une histoire le soir comme son frère aîné. Il s’endormait ensuite au sein avec une berceuse.

Chambre partagée lit au sol façon Montessori

[Superliposés]: Combien de temps a-t-il dormi dans ce lit? Quelle solution avez-vous choisi ensuite?

[ Aurore ] Quelques mois. Il a ensuite dormi dans le lit Kura de Ikéa (a mi-hauteur d’abord puis en hauteur laissant sa place à son petit frère qui a dormi au sol a son tour)

[Superliposés]: Et le regard des autres? As-tu eu des critiques de ton entourage? Est-ce que cela t’a freiné?

[ Aurore ] Aucun regard négatif. De la curiosité rien de plus.

[Superliposés]: As-tu une jolie anecdote à nous raconter sur cette expérience?

[ Aurore ] Ses petits pas en fin de nuit, lorsqu’il quittait sa chambre pour se glisser dans le nôtre tout doucement pour téter….

[Superliposés]: Et une mauvaise expérience?

[ Aurore ] Avec le temps les couchers sont devenus plus longs. Pouvant durer 45 min à 1h parfois ! Nous avons dû trouver d’autres solutions : un grand nounours d’un mètre veillant sur lui et le rassurant.

[Superliposés]: Quel est ton bilan sur cette expérience?

[ Aurore ] Très positif puisque nous avons reproduit cette méthode avec notre troisième enfant !

[Superliposés]: Quels conseils pourrais-tu donné aux parents qui hésitent à se lancer?

[ Aurore ] De faire confiance à leur enfant, de relâcher la pression que la société nous impose (l’enfant doit dormir dans le silence sans bouger dans la seconde) et d’essayer !

Merci Aurore pour ce témoignage qui va sans doute rassurer et motiver de nombreux parents qui hésitent. Je crois qu’à la lecture des deux témoignages, celui-ci positif et le précédent négatif, il ressort une même envie commune des parents de donner plus de liberté et d’autonomie à son enfant, dès le plus jeune age. A un moment donné les deux familles ont rencontré des difficultés avec un coucher qui s’éternise. Aurore a été “sauvé” par un ours en peluche géante (quelle bonne idée!) et Leslie est retournée à une solution plus classique, ce qui, dans les deux cas, a permis aux enfants de retrouver un meilleur sommeil. Ce que j’ai compris en discutant avec Leslie et d’autres mamans sur des groupes de discutions c’est que le lit Montessori demande beaucoup de patience, de présence, de souplesse de la part des parents. Si vous partez dans cette direction je vous invite vraiment à y réfléchir (en couple!) et vous posez la question: “ Serons-nous capables le soir venu, quand la fatigue de la journée s’accumule, d’être patients et disponibles aussi longtemps que notre enfant le demandera?”. Cela n’est pas forcément évident, je pense qu’il vaut mieux etre honnête et reconnaître ses limites, plutôt que de s’enteter dans une aventure qui dérape et où les cris remplacent la bienveillance. Ici Stellina dort dans son lit à barreaux, je ne me sens pas la force aujourd’hui de partir dans cette aventure. La philosophie Montessori on essaie de l’appliquer à d’autres moments, autrement. Elle ne semble pas être embêtée par ses barreaux aujourd’hui (elle a 14 mois) mais je reste à l’écoute et dès qu’elle en exprimera le besoin, nous la passeront dans un lit au sol comme nous l’avons fait avec Biscotto (pour ses deux ans).

Et vous? Quelles applications Montessori avez-vous mis en place chez vous? Qu’est-ce qui fonctionne bien et qu’est-ce qui ne vous correspond pas? Racontez nous ci-dessous votre expérience pour essayer d’apprendre à nos enfants à faire seul.

Et si vous pensez que ce témoignage peut être utile à vos amis, je vous invite à le partager autour de vous ^-^

Salva

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire