La tendresse et la chambre d’enfant


Je suis en pleine lecture du livre de Catherine Dumonteil- Kremer, “ Une nouvelle autorité sans punition, ni fessée”. C’est une très bonne continuité après les ateliers que j’ai fait récemment mais je pense qu’il peut tout aussi bien être lu sans les avoir fait. Dans le chapitre dédié aux besoins de l’enfant, Catherine parle de la douceur comme un élément vital. Cela peut, sans doute sembler un peu exagéré, mais elle explique son propos en partant d’un fait hallucinant: Aux Etats-Unis dans les années 1920, plus de la moitié des enfants mourraient avant un an et le taux de mortalité d’un enfant de moins d’un an laissé à l’orphelinat était pratiquement de 100%!! Pourquoi? Un bien parce que Monsieur Emmett Holt, professeur en pédiatrie, avait très largement influencé la pédagogie infantile américaine avec son ouvrage intitulé “Les soins et les aliments des enfants”, publié en 1894. Dans ce livre, il préconisait de supprimer le berceau, de ne pas prendre le bébé dans les bras quand il pleurait, de le nourrir à heure fixe et de ne pas l’habituer aux caresses! Dingue! Aujourd’hui, les recherches ont montré que ce monsieur avait complètement tord, c’est tout le contraire dont les bébés ont besoin. Même pour les grands-prématurés on conseille le peau à peau avec les parents, c’est souvent ça qui peut les sauver.

Je pense qu’aujourd’hui chacun sait que la tendresse est importante pour les  enfants (pour nous aussi d’ailleurs!), on se laisse le droit de les prendre dans nos bras, de les écouter davantage. C’est dingue de se dire que simplement grâce à cela on a pu sauver des milliers d’enfants.

la tendresse & la chambre d'enfant- superliposes.com

Dans tous les conseils complètement farfelus de ce docteur, qu’il faut tous simplement appliquer à l’envers, celui du berceau a particulièrement attiré mon attention. La tendresse c’est aussi offrir à notre bébé du matériel dans lequel il se sentira bien, voilà pourquoi:

Pourquoi le berceau est source de tendresse?

Berceau, landau, réducteur de lit, tous ont le même objectif: offrir à bébé un petit couchage qui corresponde à ses dimensions, à ses besoins. Il est, en effet, important pour bébé de dormir dans un petit lit dont il va facilement pouvoir sentir les contours. C’est cela qui va lui apporter tendresse et réconfort. Pendant tout le temps de la grossesse bébé a été à l’étroit dans le ventre de sa maman. Le vide, l’espace qui peut être très agréable pour nous, adulte, est très inquiétant pour lui. Il ne le comprend pas, c’est une sensation nouvelle à laquelle il n’est pas habitué, qui va l’inquiéter.

Il a  déjà tellement de nouveautés auxquelles s’habituer (la faim, la digestion, les bruits environnants, le toucher, etc)  que je crois vraiment qu’offrir un petit couchage pour un bébé n’a rien de superflus. J’essaie de réfléchir avec vous à une meilleure manière de consommer avec les enfants et mon message n’est pas de vous pousser à l’achat, empruntez, achetez d’occasion, louez, c’est encore mieux! mais, si vous souhaitez faire des économies, je ne pense pas que le couchage de petite taille soit l’accessoire à éliminer , même si on ne s’en sert que quelques semaines.

Attention aussi aux réducteurs de lit bébé que vous voudrez faire vous-meme, il doit être bien ferme pour que bébé ne puisse pas enfouir sa tête dedans (risque d’ettouffement).

Si vous comptez faire du cododo vous n’aurez peut-etre pas envie d’avoir aussi un petit lit pour bébé mais bébé ne dort pas que la nuit!  réfléchissez alors à comment bébé dormira pendant ses (nombreuses!) siestes dans la journée. Est-ce qu’il dormira en écharpe, est-ce qu’il dormira dans un landau, est-ce que vous allez le langer? Les solutions sont variées, l’essentiel est simplement que bébé se sente contraint dans un espace limité pour retrouver ses sensations utérines où il était si bien.

Meubler sa chambre avec tendresse.

A partir de cette première réflexion sur l’utilité d’un petit couchage pour le nouveau-né, je me suis mise à réfléchir à toutes les autres sources d’agression éventuelles que nos enfants peuvent rencontrer dans leur chambre. Je me suis rendue compte (encore un peu plus)  que l’aménagement de la chambre d’enfant a un fort potentiel sur son bien-etre et je crois vraiment qu’il est souvent sous évaluer.

La place du lit pour bien dormir.

Il y a les enfants qui dorment d’un sommeil profond, partout, en n’importe quelle circonstance et les autres. Pour les premiers la place du lit sera assez peu signifiante, pour les autres, elle peut vraiment jouer sur la qualité de leur sommeil. Voici donc quelques conseils pour vous aider à placer le lit de votre enfant dans sa chambre:

– appuyer la tête du lit au mur. Notre instinct de survie est plus tranquille quand on peut voir d’où vient le danger potentiel.

– faites en sorte que votre enfant puisse voir la porte de sa chambre (et la fenêtre aussi si possible), là encore c’est rassurant de pouvoir contrôler qui rentre et sort de la chambre.

Mention spéciale pour le lit en hauteur.

Le lit mezzanine est une solution qui manque souvent de tendresse (vous le savez ce n’est pas ce que je recommande généralement), car elle complique le bisou du soir, ce petit geste tendre qui permet de s’endormir plus tranquillement. C’est aussi souvent un lit où il est difficile d’en monter et d’en descendre (voir même presque douloureux selon les barres de l’échelle). Pas de tendresse non plus au moment de refaire le lit. Bref, encore une fois je vous invite à bien réfléchir avant de choisir cette solution .

La place du bureau pour bien étudier.

Peut-on parler de tendresse pour étudier? Peut-etre pas, mais de confort certainement! On sait qu’une bonne position de travail facilite l’apprentissage (voir mon article sur le bureau ergonomique), la place dans la pièce aura aussi son importance. Par exemple, il peut être utile de faire attention à l’ombre portée par la main avec la lumière extérieure (elle n’est pas la même si votre enfant est gauché). Pour y remédier si besoin, vous pourrez soit bouger le bureau ou compenser avec une lampe de bureau.

Une armoire pas trop envahissante.

Je vois souvent cette erreur dans les chambres d’enfants: des armoires gigantesques pour y mettre leurs toutes petites affaires. Je sais que vous faites du stock (pour un prochain car pour les enfants très peu de vêtements restent d’une année sur l’autre), vous y faites aussi un peu de rangement jeu mais vous y mettez souvent, surtout, des affaires qui n’ont rien à faire dans leur chambre, car elles ne sont pas à eux. Je sais que les logements sont de plus en plus petits et que c’est la course aux rangements, alors on optimise là où on peut. Pourtant je reste persuadée que ces grandes armoires sont très lourdes dans la chambre des enfants. Une plus petite, adaptée aux vrais besoins serait beaucoup plus “tendre”. Je crois aussi que plus on a de rangement et moins on a besoin de faire le tri dans nos affaires. On amasse alors un tas de choses complètement inutiles qui ne nous servira jamais. Alors est-ce cela aussi la tendresse? La recherche du moins pour ne garder que l’essentiel?

La tendresse c’est justement mon métier! je suis là pour vous conseiller et vous aider à aménager la chambre de votre enfant. Je vous propose plusieurs forfaits selon vos besoins et votre budget. Dans la formule simple par exemple, nous pourrons passer en revue la chambre de votre enfant, je vous aiderai à prendre conscience de tous les éléments qui manquent de tendresse dans sa chambre et je vous conseillerai sur les modifications à faire pour qu’il s’y sente vraiment bien. Pour réserver votre consultation en ligne, il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous:

projet personnalisé chambre enfant- superliposes.com

Salva

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire