L’importance de la chambre d’enfant 4


Nous sommes de retour chez nous après une semaine de vacances chez les grands-parents. Notre première escapade à quatre! Tout c’est bien passé et nous avons bien appréciés d’etre tous ensemble….Mais quel bonheur de rentrer ensuite chez soi!  Ne vous méprenez pas, les vacances c’est sympa, mais à la maison on a nos repères, notre rythme, notre organisation, tout ce qui fait que chacun se sent bien, à sa place, sait quoi faire de manière plus autonome. C’est vrai pour les parents bien-sur (pas toujours évident de cohabiter avec les beaux-parents) mais pour les enfants aussi: Quand on est rentré chez nous, j’ai tout de suite vu à quel point Biscotto était content de retrouver sa chambre. Il était à nouveau dans cet espace qui est le sien, avec ses jeux, ses petites affaires et là comme par magie il a repris à jouer tranquillement seul dans sa chambre, sans être perpétuellement en demande, en attente d’un adulte pour lui tenir compagnie. Quel bonheur pour lui (…et pour nous aussi!).

Aujourd’hui j’écris cet article sur proposition de Audeline du blog Manger sain pour bien grandir, qui a invité plusieurs blogueurs à réfléchir sur un thème commun.” favoriser l’apprentissage de nos enfants”. Alors je me suis dit: “ de quoi vais-je pouvoir parler moi qui suis spécialisée dans les chambres d’enfants?”…. Il y a tellement à dire tant cette pièce est l’endroit idéal pour l’apprentissage de nos enfants, à la maison. Je vous parle régulièrement d’autonomie, d’ergonomie… Alors aujourd’hui je me suis dit que j’allais repartir des bases en partant du constat que je viens de (re)faire avec Biscotto :  une chambre d’enfant c’est un endroit pour qu’il puisse grandir, s’épanouir. En somme, une chambre adaptée c’est un outil pour favoriser son apprentissage.

l importance de la chambre d enfant

Une chambre pour apprendre à dormir

L’un des premiers enjeux pour les bébés sera d’apprendre à dormir. Je veux dire dormir “pour de vrai”, longtemps, toute une nuit, sans avoir besoin de papa ou maman. Certes, au début ce n’est pas possible pour des raisons nutritionnelles mais ensuite commence le long parcours vers l’autonomie du sommeil.

Je vais être tout à fait honnête: avec Biscotto on n’est pas encore au point là dessus, avec lui le chemin est long et chaotique (mais on progresse tous les jours!). Ceci dit, je reste absolument convaincu que le fait d’avoir choisi un lit qui lui soit adapté y aide pourtant beaucoup.

Si votre enfant dort dans un lit où il se sent bien, parce qu’il est ni trop grand, ni trop petit, parce qu’il peut en sortir au besoin sans risque, parce qu’il n’y a pas d’élements qui lui font peur, alors vous avez déjà réussi à créer un contexte favorable pour ce premier grand apprentissage.

Une chambre pour apprendre à se concentrer

Je vous le disais plus haut, quand Biscotto va chez ses grands-parents, il ne sait plus jouer seul! Pourquoi? parce que là bas, il n’y a pas d’espace dédié qui l’y invite. Avoir une chambre où il pourra trouver ses jeux seul, s’installer et jouer sans rien avoir à demander à un adulte, c’est lui permettre de rester concentré sur ce qu’il fait, c’est pouvoir aller à son rythme ,sans personne pour lui dire si c’est “bien” ou “mal”, s’il suit la “règle” ou pas.

De la même manière, installer un espace bureau qui corresponde aux besoins d’un enfant, en tenant compte de la lumière par exemple ou en installant des rangements nécessaire ou encore en offrant à un gaucher un bureau adapté, c’est lui permettre d être bien et de rester concentré sur ce qu’il est en train de faire.

Une chambre pour apprendre à ranger

Les enfants apprennent par imitation: pas besoin de long discours, il suffit de leur montrer l’exemple. Chez nous, Biscotto qui a actuellement deux ans et demi, est en pleine période où il veut “m’aider” ^-^ Maintenant quand je plie ses vêtements, il les prend et va les mettre seul dans ses tiroirs (bon ok, il déplie tout en route parce qu’il ne les tient pas bien, mais peu importe!). Il sait que là ce sont ses tiroirs avec ses affaires et si par erreur un vêtement de Stellina s’est glissé parmi les siens, il le prend et va le ranger à sa place! Parce qu’il nous a vu faire et parce qu’il le peut: c’est accessible pour lui, sans danger.

De même pour ses jeux: non ne vous en faites pas mon fils est comme le votre et n’aime pas ranger ses jeux! … mais il sait où les reprendre quand ils ont été rangés au bon endroit et, petit à petit, il s’y met lui aussi, parce que c’est à sa hauteur, dans des boites qu’il peut soulever et déplacer.

Une chambre pour apprendre à se reposer

C’est le prochain grand défit qu’il va falloir qu’on relève ici car pour le moment Biscotto est une vraie pile électrique qui a beaucoup de mal à se reposer dans la journée, jusqu’à ce qu’il s’écroule épuisé, à bout, le soir. La sieste est donc très rare chez nous mais quand on est a l’extérieur toute la journée c’est encore pire. Si en début d’après midi, on se pose un peu avec lui et on lit des histoires par exemple, on regarde des photos, il va réussir à faire “un moment de calme” et d’ailleurs en cas de grosse colère on l’invite à aller se calmer dans sa chambre. C’est son espace, là où il se sent bien, où il peut se laisser aller au repos…

Une chambre pour apprendre à être force de proposition.

Quand on est dans sa chambre et que l’on joue les rôles s’inversent: c’est Biscotto qui me prépare à manger. Il se raconte des histoires, prend les choses en main en nous proposant des jeux avec ses règles à lui. Sa chambre devient sa maison dans notre maison, il y reproduit tout ce qu’il nous a vu faire ailleurs avec des éléments adaptés à sa taille, à sa motricité. Il sait aussi que quand je viens de sa chambre pour passer du temps avec lui,  je me mets à sa disposition, ce qui n’est pas toujours le cas s’il vient dans la cuisine pour jouer avec moi pendant que je prépare le dîner par exemple.

Ma conclusion

Les exemples sont nombreux et varient en fonction de l’age des enfants. Reste cette constatation simple: la chambre des enfants est leur endroit privilégié dans la maison, c’est là où ils passent un maximum de temps et où ils multiplient les expériences. Il n’est bien-sur pas toujours évident de pouvoir aménager toute la maison pour nos enfants mais réussir à leur dédier vraiment une pièce (une chambre partagée entre frère et soeur est très bien aussi!) c’est leur permettre d’avoir physiquement des repères, des accessoires, pour se sentir libres, chez eux, dans leur univers et ainsi pouvoir laisser libre cours à leur vie d’enfant, c’est le meilleur des apprentissages.

Vous me direz sans doute que je manque un peu d’objectivité sur l’argument vu que j’en ai fait mon métier. Je vous répondrais que sans justement pour cela que j’en ai fait mon métier: pour pouvoir offrir à nos enfants une chambre où ils puissent bien grandir, pour être heureux et devenir des adultes épanouis. Ambitieux hein? c’est ce qui me motive chaque matin à avancer!…

A vous la parole.

Et vous, qui passez ici pour la première fois ou me lisez régulièrement, partagez-vous mon point de vue sur l’importance de cette pièce dans l’apprentissage de nos enfants? Concrètement comment l’avez-vous aménagé, avec quels critères? avez vous fait vos choix seul ou à l’aide de professionnels de l’aménagement ou de la pédagogie?

Si vous souhaitez découvrir tous les autres articles des blogueurs qui participent au carnaval “Vers un monde meilleur”, je vous invite à lire l’article de Audeline, tous les liens y sont.

Bonne journée à tous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Recherche utilisée pour trouver cet article:importAnce de chambre, importance de la chambre

Laisser un commentaire

4 commentaires sur “L’importance de la chambre d’enfant

  • la Fourmi Elé

    C’est vrai que c’est important une chambre d’autant que l’on y passe du temps et on s’y construit plein de souvenirs ! Mes garçons partagent la même chambre et nous l’avons optimisé et y avons installé chacun leur espace bureau !
    Entre ampm , ikea et d’autres petites créations de leur choix, la déco a été faite au fur et à mesure.
    Cela évolue aussi en grandissant !

  • Blandine

    J’ai beaucoup aimé ton paragraphe sur les rôles qui s’inversent. Je n’avais pas réalisé à quel point, l’enfant a l’opportunité de reproduire un petit chez-soi dans sa chambre. C’est vraiment l’espace où on ne devrait pas se montrer autoritaire mais bien d’égal à égal. Il nous reçoit chez lui, avec ses règles. On devrait se montrer humble dans cet espace qui est le lieu où il peut devenir autonome.

    • Aurélie Auteur de l’article

      Oui voilà, c’est ma manière d’appréhender cet espace: sur la pointe des pieds, pour le bien-etre de ses occupants.