introduction à la pédagogie Montessori. 1


 

La pédagogie Montessori a le vent en poupe! Pourtant cette méthode n’est pas récente puisqu’elle a près de 100 ans! Alors, de quoi s’agit il exactement?

Comme beaucoup, j’ai décidé de m’intéresser de plus près à cette pédagogie. Ici je le fais avec mon œil de conceptrice de chambre d’enfant  pour comprendre comment appliquer cette méthode à leur espace intime. Je vous propose donc plusieurs articles sur le sujet. Et pour commencer, voici une introduction à la pédagogie Montessori.

une classe montessorienne

classe montessori

source: pinterest, montessori

D’où vient le nom de “pédagogie Montessori”?

On parle de “pédagogie” parce que c’est une méthode d’apprentissage et d’éducation  qui s’adresse aux enfants (principalement ceux de 3 à 12 ans).

Le nom de “Montessori” vient de sa créatrice Maria Montessori. Cette femme a marqué son époque – et pas seulement – par son parcours exceptionnel. Elle vécut de 1870 à 1952 et a été la première femme médecin italienne. Diplômée en psychologie, en sciences naturelles et en philosophie, elle passa de nombreuses années à étudier le développement physique et psychologique des enfants.  De ces études, elle créa une méthode d’enseignement révolutionnaire mettant l’enfant au centre de son éducation. En 1907 elle ouvrit la première “casa dei bambini” (maison des enfants) à Rome. Ce fut la première école montessorienne. Depuis son concept a fait de nombreux adeptes et on compte aujourd’hui plus de 20 000 écoles dans le monde entier. Cette méthode est très développée aux Etats Unis, la France de son côté reste plus en retrait et l’on n’y compte qu’une cinquantaine d’écoles.

Maria Montessorimaria montessori

source: pinterest, montessori

Le concept

Pour Maria Montessori, l’enfant est particulièrement sensible à son environnement et construit sa personnalité en fonction de ce que l’on lui offre et lui refuse. C’est ce qu’elle appelle l’esprit absorbant, une intelligence propre à cette tranche d’âge.

Elle a identifié différentes périodes sensibles. A chacune correspondent plusieurs notions que l’enfant sera particulièrement à même d’acquérir grâce à son esprit absorbant. Pour cela il suffit de lui offrir un environnement propice.

“L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit mais une source que l’on laisse jaillir”. Maria Montessori.

En quoi consiste la méthode Montessori?

La pédagogie Montessori se résume souvent ainsi: “apprends moi à faire moi même”. En effet le protagoniste est bien l’enfant, l’éducateur n’est là que pour le guider.

Dans le système éducatif montessorien, la réponse à cet esprit absorbant consiste en une aide indirecte, à travers la préparation d’un environnement adapté (à sa taille et sa force) et la mise à disposition du matériel de développement.

Le plaisir d’apprendre par soir même

apprendre à compter

source: pinterest, montessori

L’enfant joue donc un rôle actif. Il décide en toute liberté des activités qu’il souhaite réaliser (après les avoir vu une première fois avec l’éducateur) et peut y consacrer le temps qu’il y désire. Il apprend par lui même, en toute autonomie. Il se corrige d’ailleurs aussi seul  en regardant le modèle. Le but est qu’il apprenne à faire de mieux en mieux jusqu’à la maitrise de l’exercice. A ce moment là, il dédira son intérêt à une nouvelle activité.

Cette méthode d’auto apprentissage s’avère ainsi plus favorable  à la concentration et l’autodiscipline.

Les écoles montessorienne.

Au début du siècle dernier, à l’époque  où les premières écoles ont été ouvertes, cette méthode d’enseignement étaient très novatrices car l’enfant n’avait alors pas la place -centrale- qu’il a dans nos vies aujourd’hui. Pourtant elle reste encore très innovante et atypique par rapport au système d’éducation classique.

Le regroupement par tranche d’âge.

La plupart des activités se fait de manière individuelle, pour que les rythmes de l’enfant soient respectés. Il évolue dans un environnement qui lui est adapté et lui propose les activités correspondantes à sa période sensible. L’école montessorienne divise  en trois tranches d’âges l’évolution de l’enfant: 3-6 ans, 6-9 ans et 9-12 ans. Les enfants dans la même période d’apprentissage forment une classe. Cette cohabitation permet l’entraide, le respect mutuel et l’échange entre les enfants.

L’apprentissage du concept par le concret.

Les notions abstraites sont beaucoup plus difficile à intégrer. C’est pourquoi Maria Montessori a mis en place des instruments pédagogiques (basés sur ses études scientifiques) pour permettre à l’enfant de partir du concret et en déduire les notions plus abstraites. Par exemple, pour apprendre les notions de dizaine, centaine, milliers, l’enfant a à disposition des billes et va pouvoir les visualiser dans l’espace, les peser, etc.

un outil pédagogique pour apprendre à compter

apprendre à compter 2

source: pinterest, montessori

Le rôle des éducateurs.

Face à cette grande autonomie promise, le rôle de l’éducateur est bien sûr très différent de celui du système éducatif classique. Ici c’est à l’enseignant de s’adapter à l’enfant et pour cela il doit être à son écoute et respecter ses rythmes. Sa mission est de le stimuler et l’inviter à s’intéresser à tous les domaines de connaissance, en préparant l’ambiance nécessaire et favorable à son développement.

Ici pas de notes! L’éducateur n’intervient pas dans la correction de l’exercice, c’est l’enfant qui s’auto corrige et comparant sa réalisation avec le modèle.

Les inconvénients

Si cette méthode semble très centrée sur le bon développement de l’enfant, son apprentissage de l’estime de soi et de la vie en société, elle n’est pourtant pas reconnue par l’éducation nationale.

Les écoles montessoriennes sont donc des écoles privées, et qui dit “école privée” dit “aucune subvention de l’Etat”! résultat: ces écoles sont très chères ( à partir de 4 000€ l’année) et pourtant il est très difficile d’y avoir une place (particulièrement en région parisienne).

Autre inconvénient: le passage du système classique et système montessorien (dans un sens comme dans l’autre) peut parfois être très déroutant et donc difficile pour les enfants. Les écoles proposées par Maria Montessori sont en effet moins cadrées et l’enfant doit y avoir un rôle moins passif. Cette grande liberté accordée peut parfois être difficile à gérer et la notion d’autodiscipline compliquée à intégrer.

Les autres applications de cette méthode.

La pédagogie pensée par Maria Montessori est destinée au milieu scolaire. En effet, sa mise en place demande des outils et un environnement particuliers et les éducateurs reçoivent une formation spécifique. (En France, c’est l’Institut Supérieur Maria Montessori qui la délivre.)

Ceci dit, en partant du concept de base “apprends moi à faire moi même” on peut imaginer de nombreuses applications simples pour aider son enfant à grandir.

C’est ainsi que sont nés de nombreuses ouvrages vous proposant – à vous parents- de vous initier à la pédagogie. Et c’est dans ce même esprit de déclination du concept de base que l’on pourra aménager la chambre d’enfant…. mais ça on le verra dans un prochain article!

Et vous?

Connaissiez vous la pédagogie Montessori? Si vos enfants la pratique à l’école ou à la maison, votre témoignage m’intéresse! laisser moi un commentaire ci dessous ou contacter moi via la page contact.

 

source:

Rendez-vous sur Hellocoton !
Recherche utilisée pour trouver cet article:en quoi se resume la pedagogie de montessori, , inconvenient montessori, méthode montssori les inconvénients, montessori adapté avantage, montessori les inconvénients

Laisser un commentaire

Commentaire sur “introduction à la pédagogie Montessori.

  • Brouard

    Bonjour,

    nous commençons tout juste avec notre chouette de bientôt 10 mois. Suppression du parc et à la place un petit coin détente, notre tapis est devenu son espace de jeu avec une commode à sa taille où elle peut aller chercher ses jeux. Je change ses jouets régulièrement même si la découverte de ses compétences motrices lui fait préférer son cube trotteur d’activité ou encore sa poussette (type trotteur aussi avec les roues adaptées, super !). On prépare l’achat d’une petite table avec la petite chaise, se sera aussi notre table basse si besoin, nous n’avons qu’un petit espace donc nous devons pouvoir le moduler pour que tout le monde s’y retrouve.
    Prochain chantier, sa chambre, j’ai trouvé un petit lit de crèche d’occas, pas vintage pour le coup mais je vais le repeindre en blanc et trouver des petits coussin sympa. Pas de barrière donc un gros tapis. Elle ne joue pas pour le moment dans cette petite chambre, donc il y a un bac à jouet où il y a les jouets avec lesquels elle ne joue plus en bas. Mais lorsque j’ai besoin de la laisser dans sa chambre, elle adore vider le bac, je la laisse faire et range avec elle lorsque nous devons descendre. Il y a sa commode qui sert de table à langer et son armoire, où il y a ses robe. Difficile pour le moment de mettre à sa hauteur, car son armoire nous sert à stocker les cours de mon amis.
    Le plus dur c’est l’apprentissage de l’autonomie dans l’alimentation, elle a du mal à faire seule et préfère que je lui donne à la cuillère et que je la fasse boire. mais elle est encore petite et je ne veux pas forcer.
    Pour moi cette méthode doit rester un plaisir pour nous deux et que cela devienne naturel. Je ne lui prendrai d’activité montessori mais bien des jouets. L’école sera là pour ça d’autant plus que nous avons la chance d’en avoir une près de chez nous. Nous avons hâte d’avoir plus grand, car nous pourrons aménager plus facilement. Mais aujourd’hui nous sommes ravies et surpris de voir comment notre chouette évolue dans cette autonomie naissante !

    A bientôt

    Julie