Faire dormir bébé dans notre chambre: avantages et inconvénients 4


Il y a ceux qui font dormir bébé dans sa chambre au bout de quelques jours ou même dès le retour de la maternité. Il y a ceux qui choisissent de faire dormir bébé dans leur lit (cododo ou co-sleeping) et ceux qui le font dormir dans son lit dans leur chambre (co-rooming) . Il n’y a sans doute pas de bonne méthode universelle, simplement celle qui convient à chaque membre de la famille. Aujourd’hui je profite de notre expérience de jeunes “parents bis” pour faire un point sur mes avantages et inconvénients du co-rooming (à savoir,faire dormir bébé dans notre chambre). Un article qui aidera les futurs parents dans leurs recherches, je l’espère.

Stellina, comme son grand frère avant elle, dort donc dans notre chambre. Cette fois-ci on ne s’est pas vraiment posé la question. puisque l’expérience avait été positive avec Biscotto il n’y avait pas de raison pour qu’on n’en fasse pas autant avec elle.  En plus, nous n’avons que deux chambres, elle partagera donc la chambre de son frère et il nous a semblé plus pratique pour tout le monde qu’elle reste près de nous tant que ces nuits sont hachées.

avantages du co-rooming:

  • évite les risques de mort subite

Au moment de la démission de la maternité, une puéricultrice est venue nous voir et nous a remis tout un tas de papier remplis de bons conseils (qu’ils n’ont pas le temps de nous donner pendant les 48 petites heures d’hospitalisation). Parmi eux, il  est  écrit de faire dormir le nouveau-né dans la chambre de ses parents pendant les trois premiers mois: Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) cela fait diminuer les risques de mort subite.

Pour rappel, nous vivons en Italie et je ne crois pas que des conseils dans ce sens soient donnés en France (?) mais évidement quand on sort les grands arguments bien effrayants à des parents “tout neufs” et bien c’est dur de ne pas s’y plier! Et c’est ainsi que toutes les mamans que je connais à Milan ont fait dormir leur petit avec elle au début.

  • rassurant pour les parents

Il y a des parents que ça gène et que cela empêche de dormir, pour ma part j’apprécie d’entendre tous les petits bruits de bébé. Même si ça va beaucoup mieux avec Stellina (#syndromedudeuxieme) je reste une maman un poil stressée et entendre ma petite respirer et bouger me rassure. C’est particulièrement vrai quand elle est enrhumée et que je sens qu’elle est gênée, et puis, c’est  comme ça que je l’ai entendu vomir et que j’ai pu intervenir super rapidement.

Du coup, je vous avoue n’avoir jamais testé le babyphone. Je ne sais pas la qualité du son que ces appareils peuvent avoir et me demande si on arrive à une telle finesse d’écoute? Par contre, je sais que plusieurs amis (français) qui l’ont testé m’ont dit avoir eu des problèmes d’interference avec d’autres appareils…

  • rassurant pour bébé

Là, je vais à l’intuition bien-sur et vous répète ce que j’ai pu lire ici ou là, mais il semblerait que dormir dans la chambre de papa et maman soit rassurant aussi pour bébé. Dans un sens il a déjà dormi 9 mois avec nous avant! il connaît nos bruits, nos rythmes, nos odeurs même et avoir tous ses repères l’aident à se tranquilliser pour dormir. ( vous l’aurez compris je fais partie de celle qui adhère volontiers à cette théorie ^-^)

  • bébé pleure moins longtemps

En étant dans la même pièce, on entend mieux bébé ce qui nous rassure mais permet aussi de répondre plus vite à ses besoins. Ici Stellina n’a pas besoin de pleurer pour me réveiller et que je la mette au sein: dès qu’elle commence à remuer un peu plus et/ou ronchonner je l’entend et vais la chercher. Du coup, elle ne se réveille pas complètement et se rendort mieux, elle tête de manière plus tranquille et avale moins d’air, ce qui évite (un peu) le mal de ventre ensuite.

  • plus facile pour le recoucher

Une fois la tété finie, arrive le moment toujours un peu critique de recoucher bébé. Biscotto s’endormait exclusivement au sein (voir mon article: allaitement comment j’arrete?) je faisais donc des acrobaties de pas de loup pour le remettre dans son lit sans qu’il se réveille Pour cela il était essentielle de l’allaiter près de son lit. Pour Stellina c’est plus simple car je peux la coucher même si elle ne dort pas, elle gazouille un peu et finit par s’endormir (#syndromedudeuxieme ?). Mais je me demande si elle serait aussi sereine pour se recoucher si elle n’était pas dans notre chambre? et si MOI je serais aussi tranquille de la laisser dans sa chambre encore réveillée et d’aller me recoucher? hum hum…

  • plus facile pour faire dormir l’ainé

Dans le cas, comme le notre, d’un bébé qui doit partager la chambre d’un ainé, le grand défit est de ne pas trop perturber les rythmes de sommeil du grand avec l’arrivée du petit. Pour nous la solution, ici aussi, a été d’attendre un peu pour les faire dormir ensemble. La première nuit Biscotto s’est reveillé en attendant les pleurs de sa soeur (et s’est mis à en faire autant!) depuis il ne se réveille plus. Je sais qu’il l’entend encore mais n’y prete plus cas. Ceci dit, si elle était dans sa chambre il serait sans doute plus déranger par ses bruits (pleurs avant, gazouillis après) et par nos va-et-vient. Là encore, ça me permet d’etre plus tranquille, de me focaliser sur elle sans avoir à m’inquiéter de savoir si Biscotto va se réveiller aussi.

Stellina dans notre chambre 1

inconvénients du co-rooming:

  • plus tenter d’allaiter dans notre lit…et finalement tous y dormir

Avoir bébé dans sa chambre donne forcément plus envie de l’allaiter au lit. C’est pratique car comme ça on reste dans un demi sommeil nous aussi et c’est plus facile pour se rendormir après (on est nombreuse à faire des insomnies après un réveil nocturne). L’inconvénient (à vous de voir si s’en est un) est que l’on va avoir tendance à ne pas prendre le risque de se relever pour recoucher bébé et finir par tous dormir dans le grand lit.

Une solution intéressante pour recoucher bébé ( et ainsi éviter de le faire dormir vraiment au milieu de vous) sans avoir à vous le lever est le berceau qui s’accroche au lit des parents (je vous en parlais ici).

  • plein de bruits

Bébé a faim: maman se lève et le nourrit, le change si besoin, et le recouche puis se recouche. Et papa? parfois il participe mais souvent il aimerait bien dormir! Sauf qu’avoir bébé dans sa chambre veut dire du bruit, des mouvements, de la lumière éventuellement, plein d’élément qui peuvent déranger le sommeil du papa…

  • rend l’ainée jaloux

Même s’il est plus pratique de ne pas mettre les deux enfants dans la même chambre tout de suite, ce n’est pas forcément pour plaire à l’ainée qui peut se sentir mis à l‘écard de ce nouveau trio et en être jaloux. Pour le moment ce n’est pas le cas chez nous (je vous ferai un article prochainement pour vous dire comment on a préparé Biscotto à l’arrivée de sa soeur) mais parfois vous pouvez vous retrouver à faire du co-rooming à 4! Cela dépendra des familles, de votre manière de voir les choses, (ici l’exemple du “dortoir” aménagé dans la chambre de papa et maman sur le blog We love Charli et Capucine)

  • frein à la vie de couple

La parentalité est un frein en soi à la vie de couple: les enfants prennent du temps, de l’énergie et au début quand on a un moment de calme, on a surtout envie de …dormir! Ce n’est pas toujours évident de trouver un nouvel équilibre où chacun aura sa place. Avoir bébé dans sa chambre veut dire cohabiter à trois 24/24 et souvent le partenaire passe en second plan. Mais là encore ce n’est qu’une étape et tout rentrera dans l’ordre, ceci dit il me semble essentiel que tous les acteurs concernés soit d’accord avec cette organisation.

  • jusqu’à quand

Les premières semaines, bébé a besoin de manger souvent. Ne vous faites donc pas d’illusion, il vous faudra vous réveiller plusieurs fois par nuit. Mais courage: la situation s’améliore vite! Et si au début il est très pratique d’avoir bébé dans notre chambre pour répondre à ses besoins, vient ensuite le doute d’etre trop en allerte… Je m’explique: bébé tout comme nous a plusieurs cycles de sommeil, tout l’enjeux est de réussir et le faire passer d’un cycle à l’autre sans avoir besoin de notre aide. S’il est dans notre chambre, je vais l’entendre bouger et risque de bouger moi aussi, il va alors m’entendre et se mettre en attente de mon arrivée (normal nous sommes habitué ainsi) alors qu’en faite il n’avait pas forcément faim, ni besoin de moi, il était juste dans une phase de sommeil plus léger. S’il avait été dans sa chambre, il aurait sans doute réussi ce passage sans même s’en rendre compte et nous non plus ( jusqu’au lendemain matin où on se serait réveillé tous reposés). Alors jusqu’à quand garder bébé dans la chambre avec nous? C’est la grande question! En théorie, je dirais que le moment du passage du berceau au lit bébé est la bonne période (même si je n’aime pas cumuler ces deux changements d’un coup…) en pratique Stellina a 4 mois et va rester encore un peu avec nous ^-^ et pour son frère on a passé le cap vers ses 6 mois avec l’aide des grands parents (voir mon article ici)

A vous la parole!

Voilà comment ça se passe chez nous… et vous voulez que je vous dise? il y a une belle différence entre ma théorie de “pro” de l’aménagement de chambre d’enfant et ma réalité de maman ^-^ mais l’essentiel c’est qu’on y trouve notre bonheur, non?

Alors maintenant, si vous le souhaitez, je serais ravie de savoir comment vous avez fait vous? où avez-vous fait dormir bébé tout petit? jusqu’à quand? quand et comment avez vous fait dormir vos enfants dans une même chambre?

Merci à tous ceux qui participeront à faire vivre ce blog pour les futurs parents en quête de bons conseils!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Recherche utilisée pour trouver cet article:arguments pour faire dormir bebe dans sa chambre, bebe dans la chambre des parents bruit, nous navons pas de chambre pour le bebe peut il dormir dans la notre

Laisser un commentaire

4 commentaires sur “Faire dormir bébé dans notre chambre: avantages et inconvénients

  • la Fourmi Elé

    Et oui plein d’avantages et aussi d’inconvénients !! mais ayant le sommeil plus que léger, le moindre bruit, aussi mignon soit-il me gênait alors bébé est vite reparti dormi dans sa chambre !!

  • Raphaëlle

    Bonjour Aurélie,

    De notre côté, nous avons fait dormir notre ainée jusqu’à ses 3 mois dans notre chambre. Puis nous l’avons laissée dans son berceau, mais basculé dans sa chambre. Vers 6 mois, nous l’avons mise dans son lit à barreau. Les 2 premières nuits à chaque fois ont été un peu dure, mais sinon, ça s’est très bien passé.
    Pour la 2ème, différent, elle a commencé à dormir dans notre chambre, puis très rapidement (1semaine je crois), on l’a mise dans l’entrée quand on allait se coucher. J’étais trop fatiguée et j’avais besoin de sommeil. Vers 3 mois, pareil, nous l’avons mise dans sa chambre pour la sieste, avec sa sœur. Aucun problème. Puis 4 mois, pour la nuit et honnêtement, ça ne réveillait même pas l’ainée.
    Merci pour tous ses articles pertinents !