Combien de vêtement dans une garde-robe d’enfant? 1


Je n’achète pratiquement pas de vêtement à mes enfants. Beaucoup nous sont donnés par des connaissances qui ont des enfants plus grands et le reste nous est offert par la famille. Nous avons beaucoup de chance car le budget vêtement pour les enfants peut vite monter. Les habiller coûte pratiquement aussi cher que pour nous, sauf qu’eux ne gardent presque rien d’une année sur l’autre! C’est ainsi que lors de notre dernière visite en France, j’ai récupéré plein de vêtements pour Biscotto . J’ai d’abord été très surprise car les vêtements sont pour la plupart impeccables. J’ai beaucoup d’admiration pour cette famille (et beaucoup de gratitude) parce que chez nous les vêtements s’abiment vite. Biscotto est un petit garçon plein d’energie qui court, grimpe et saute partout. Du coup, les vêtements se râpent et décolorent aux genoux ou encore se trouent. C’est le cas pour ses vêtements d’occasion mais pas seulement. Bref, j’ai trié dans les vêtements que l’on me donnait très gentiment, ce qui me plaisait esthétiquement et ce qui n’était pas trop abîmé. J’avais de la place dans la valise et j’ai donc emporté tout le reste (en lançant une tenue ou deux pour cet été chez les grands-parents). C’est seulement au moment de tout laver, plier, ranger que j’ai vraiment pris conscience de toute la quantité de vêtements que l’on nous a offert. C’est génial, hyper généreux! c’est sur que je n’aurai rien besoin de lui acheter d’autre pour cet été! Mais au risque de vous sembler cracher  dans la soupe, je me suis aussi rendu compte que c’était beaucoup…TROP! et que je n’aurai pas dû accepter tout cela.

Garde-robe d'enfant minimaliste-superliposes

Savoir refuser un cadeau trop grand.

Que va faire Biscotto avec 12 shorts cet été? C’est quand même exagéré, non? Vos enfants en ont combien? ceux de Béa Johnson n’en ont qu’un ou deux, ok cela ne me suffirait pas, mais 12!! Alors vous allez peut-etre me dire que puisqu’on me les a donné, j’ai bien fait d’accepter, que si cela a pu la débarrasser “autant que cela serve”. Oui mais  justement, cela aurait pu servir à d’autres, à défaut de les donner à quelqu’un qu’elle connait cette gentille maman (adorable, je tiens à le répéter) aurait pu les donner à une association qui les aurait mieux utiliser que nous (puisque finalement ils vont surtout encombrer mes tiroirs).

Leur apprendre à prendre soin de leurs affaires

Biscotto déteste les sweats à enfiler, il ne veut porter que des vestes à zipper. Justement il n’en avait plus à sa taille et je me bagarrais avec lui pour lui faire porter ses sweats (je ne lui en prendrais plus) et là dans les vêtements il y  avait des vestes zippées! Super contente, j’ai tout pris (en laissant les sweats justement). Maintenant il a 6 vestes! …et bien c’est le gros bazar, je passe mon temps à ramasser des vestes dans les 4 coins de la maison. Alors hier soir, (en pestant toute seule après les vestes), je me suis rendue compte que tout vient du fait qu’il a désormais beaucoup de chose: plus on en a et moins on a besoin d’en prendre soin. Quand il a besoin d’une veste, il ne va jamais chercher celle qu’il avait tout à l’heure mais en prend une autre dans son tiroir. Bien sur, qu’il y a là une histoire d’éducation et que je devrais faire attention à lui dire d’utiliser la même toute la journée, puis la mettre à laver avant d’en prendre une autre. Mais ce côté “illimité” (dans les vêtements aujourd’hui mais cela peut s’appliquer à bien d’autres domaines) est aussi un message éducatif. Pourquoi aurait-il besoin d’avoir autant de chose s’il en prenait vraiment soin? Je crois qu’en lui remplissant ses tiroirs avec tout ces vêtements, on lui dit “ au cas où. tu en auras encore des propres à te mettre”. Mais “au cas où” quoi? où tu te salis beaucoup? où tu en oublies un peu partout? où je n’ai pas le temps de faire la machine?

Même si la quantité de vêtements devait se justifier par une organisation des machines (c’est  vrai que chez nous, à 4, il y en a une qui tourne pratiquement tous les soirs) je crois que la quantité peut rester plus limitée. Il n’y a pas de raison qu’il utilise 12 shorts en une semaine,ni même 6 vestes. Je veux dire, dans un usage ordinaire. Après, les exceptions arrivent bien sur mais on s’adapte. Je crois qu’elles ne peuvent pas justifier la surconsommation dans laquelle on les habitue à vivre.

Des habitudes pour demain.

Enfant, je n’avais pas beaucoup de vêtements mais de la bonne qualité, résistante . De manière générale, même si je n’ai manqué de rien, mes parents ne m’ont pas élevé dans l’abondance infinie (merci) et pourtant même avec cette base, je peux dire que j’ai surconsommé beaucoup, en achetant trop, mal, des choses inutiles, etc. (maintenant je me “soigne” et ça va mieux ^-^). Alors qu’en sera-t-il de nos enfants si nous les habituons dès tout-petit à tout avoir en très large quantité? Je suis persuadée que notre manière de consommer pour eux et avec eux, influence leur avenir, cela rentre dans l’éducation que nous leur transmettons, nos valeurs. Vous n’en aviez peut-etre jamais pris conscience, vous pensiez même certainement bien faire! Mais le message est mauvais, j’en suis sure, alors essayons de changer!

Consommer moins et mieux.

Parti dans ma réflexion de surconsommation, j’ai été plus loin dans l’analyse des vêtements que j’ai reçu. (Je le répète, l’idée est de faire ici une critique constructive pour améliorer notre manière de consommer- non critiquer ceux qui sont généreux avec nous!) La plupart des vêtements sont de marque basique (Kia..). Dans un sens je dis chapeau d’avoir réussi à les conserver en super bon état parce que ces marques sont dans la fast-fashion et n’ont pas pour objectif de durer (j’imagine que le nombre de tenues y contribue). D’un autre, je me dis que c’est dommage parce que finalement pour un budget total assez proche, cette maman aurait pu acheter moins de vêtements mais de meilleure qualité chez d’autres marques plus éthiques. Si cela se trouve (hypothèse) cette maman ne se donne pas “le droit” d’acheter dans des magasins haut-de-gamme, pensant ne pas en avoir les moyens. Alors qu’en fait, en consommant différemment (comprenez moins) elle pourrait tout à fait ce le permettre. Pourquoi c’est important? Parce que l’industrie de la fast-fashion est particulièrement polluante pour la planète, tout en offrant des conditions de travail souvent “au minimum” pour les ouvriers. En plus, si l’on veut se soucier uniquement du bien-être de son enfant (je sais que c’est un argument qui touche plus largement les parents) et bien les matières utilisées (tissus,colorant,etc) peuvent etre très irritantes voir même contenir des perturbateurs endocriniens. Donc cela vaut vraiment le coup de refaire nos calculs et, pour un même budget, sortir un peu des sentiers battus, des messages de pub qui nous envahissent et de la facilité de trouver ces enseignes partout, pour préférez des marques éthiques, plus respectueuse des ouvriers et de la planète et plus saines pour notre enfant.

Ensemble on est plus fort!

Cette logique d’achat et de consommation n’est pas encore complètement la mienne mais c’est vraiment ce vers quoi je veux aller. Pour la planète, pour la santé de mes enfants, pour avoir un mode de vie en accord avec mes principes, car c’est le meilleur moyen de les faire passer à mes enfants de manière naturelle.

Pour démonter nos mauvais réflexes et faire contre-poids face au marketing puissant de ces marques, je crois beaucoup à la force de la communauté. Seul on s’ensouffle vite, ensemble, il y aura toujours quelqu’un pour nous booster et nous donner une info pratique au bon moment. C’est ce que je vous propose de créer ensemble: une communauté pour consommer moins et mieux en famille, si l’idée vous plaît rejoignez-nous: en vous inscrivant à la newsletter ici ou sur le groupe Facebook là.

Je vous invite aussi à nous raconter ce que vous avez changé dans votre manière de consommer avec vos enfants et ce que vous voudriez changer. Vos expériences seront, j’en suis sure, utiles à chacun.^-^

Salva

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Commentaire sur “Combien de vêtement dans une garde-robe d’enfant?

  • kategriss

    Salut :)
    A part à la naissance où je n’y connaissais rien et maintenant quelques cadeaux des grands parents, je n’achète JAMAIS de neuf à Fiston (sauf pour les slips et éventuellement les chaussures et encore). J’achète tout d’occasion, sur Leboncoin ou plus récemment Vinted et le me dis que c’est déjà ça.
    J’essaie de faire attention à la quantité… Sauf que parfois c’est dur quand il y a un lot de 10 pantalons à 10€
    Donc j’achète en général 1 ou 2 tailles au dessus. Ainsi Fiston a presque 5 ans et porte parfois du 6 ans… mais a dans son armoire du 7 et 8 ans.
    Je tri aussi régulièrement, par exemple en ayant mis en place un bac dans sa penderie où je « jette » tous les vêtements trop petits, trop tâchés ou troués. Les premiers seront revendus ou donnés, les seconds partiront dans une borne Relais.