Changer la couche d’un asticot (version Montessori?) 5


Si, vous aussi, vous avez un enfant qui, au fil des mois, s’est transformé en asticot vous aurez tout de suite compris de quoi je parle. Pour les autres, explications: petit, Biscotto a-do-rait passer du temps sur sa table à langer. A vrai dire c’était là qu’il était le mieux! Etrange,non? Mais il semblerait que bon nombre d’enfant ait cette même fascination. Petit, donc, il y a passé des heures (en tout les cas de longs moments). Je lui avait même installé un arche de découverte donc là c’était vraiment magique pour lui. Bien sûr, c’était toujours sous ma surveillance, hein! je mettais une chaise devant la table à langer et je le regardais faire, fascinée par le spectacle. Et non, je ne me lassais pas, toute épatée de voir ce petit être tout droit sorti de mon ventre… bref, je m’égare… car ça c’était avant. Un jour, (je n’ai pas vraiment vu le coup venir), il n’a plus voulu resté tranquille sur sa table à langer! Plus question de resté des longs moments en contemplation (et ça, bon ok) mais même pas tranquille le temps de changer sa couche! Il s’est transformé en asticot géant, capable de faire des contorsions incroyables (et aussi super dangereuses).

la table à langer de Biscotto

table a langer

crédit photo Superliposés

Bébé ne veut plus être changé?

C’est l’Uomo qui a fabriqué lui même, de ses grandes mains habiles, la table à langer de Biscotto. Et, bien qu’elle n’ait rien d’extraordinaire, on en est super fiers! Alors quelle déception de voir que Biscotto n’aime plus s’y installer. Mais j’ai vite compris que cela n’a rien à voir avec l’œuvre d’art de son papa (haha!) car le problème se répète où qu’il aille, jusque chez la nounou.Sauf que la nounou, elle a l’habitude des petits asticots (a priori c’est assez classique) elle a donc trouvé une solution qu’elle a bien gentiment partagé avec moi et que je partage à mon tour avec vous! (sympa, hein?).

Le faire participer

Bon alors ça n’a rien d’extraordinaire mais vu les crises auxquelles on avait droit et bien c’est juste magique. Désormais quand Monsieur n’est vraiment pas décidé et bien on s’installe…par terre! “C’est tout?” me direz vous! Ba oui! mais ça change tout parce que là il devient “acteur ».Je ne le porte plus pour l’allonger sur la table (car déjà là, il voit le coup venir et commence à grogner) mais j’installe les affaires par terre et lui explique que c’est le moment de changer la couche. Et puis, si une fois qu’il est propre, il a envie de se balader “les fesses à l’air” avant de remettre la couche, et bien je le laisse faire… un peu.

Pour le moment, les progrès se font en douceur, parce que cela me demande une grande patience pour attendre qu’il soit disponible. Et j’avoue, des fois je ne prévois pas assez de temps pour cela alors je le presse un peu et il se fâche. Mais je sens vraiment que cela change son attitude. Et puis chez la nounou, pendant la période d’adaptation, j’ai vu ce que ça pourrait donner dans quelques mois avec un enfant plus grand. Là, la nounou a expliqué à un autre petit qu’il était sale et qu’il devait donc être changé. Elle l’a invité à aller chercher lui même le matelas à langer et l’installer par terre sur le tapis, et…. il l’a fait! sereinement! ensuite il s’est installé et a attendu calmement que la nounou installe le reste des affaires. waouh! j’étais bluffée! j’ai fait voir ça à mon Biscotto en lui disant “tu vois ce serait chouette qu’on fasse comme ça nous aussi”!

Depuis j’ai eu d’autres retours de la nounou. Elle a donc eu du mal, elle aussi au début, car elle a essayé la méthode “traditionnelle” pour le changer (à savoir sur une table en hauteur). Elle est bien vite passé au sol comme pour les plus grands (en renonçant à son confort).Maintenant le change de Biscotto se passe beaucoup plus tranquillement là bas…mais c’est aussi dû aux copains qui l’entourent et le distraient.

pour lui permettre de s’installer lui-même

langer au sol

crédit photo Superliposés

Apprendre à faire seul…

Pourquoi je vous raconte ça  aujourd’hui? Et bien d’abord parce que, si vous êtes dans la même galère que nous, ça peut vous donner des idées. Ensuite, pour vous dire de faire attention à ce que vous acheter comme table à langer. Il faut savoir que les chutes de la table à langer reste une des premières causes d’accidents domestiques. Il faut donc être toujours très vigilant et avoir une table bien stable. Et enfin, parce que vous savez sans doute que je suis très sensible à la pédagogie Montessori. Je m’informe, je lis, je fais mon petit mixte comme beaucoup je crois.Alors bien sûr, je ne prétend pas que cette solution soit LA solution montessorienne. Mais je me dis que cette idée de le faire passer acteur de ce moment, finalement essentiel pour lui, est certainement aller dans la bonne direction. non? vous qui en savez peut être plus que moi sur cette méthode vous en pensez quoi?  J’ai fait des recherches sur le net (bien sûr!) et j’ai trouvé cet article très intéressant:  changer la couche d’un enfant debout? cette solution s’adresse aux enfants un peu plus grands que Biscotto, alors on va attendre un peu mais j’essaierai parce que ça me semble une bonne solution.

Chez vous

Et chez vous comment ça se passe?Eest-ce que vos enfants aiment se faire changer? Comment réussissez vous à faire de ce moment un plaisir, un échange? Quelles sont vos astuces (montessoriennes ou non)? Comme toujours partager vos expériences ci dessous, merci!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Recherche utilisée pour trouver cet article:table a langer montessori, change debout, le change montessori, montessori que faire table à langer

Laisser un commentaire

5 commentaires sur “Changer la couche d’un asticot (version Montessori?)

  • Desvaux

    Moi aussi il est devenu un vrai petit asticot!!
    J’ai mes deux petites astuces
    – Soit je le change jamais au même endroit (canapé, lit, tapis, matelas,…) Il voit moins le coup venir!!
    – Soit je lui donne des trucs dans les mains, genre un peu interdites (tube de crème,…)
    Enfin pas tjrs simple cette affaire!!

  • R

    Faute de place, nous avons supprimé la table à langer depuis belle lurette. Nous changeons le grand debout depuis bien longtemps (également pour l’encourager à apprendre les gestes qui conduisent à l’autonomie, comme baisser seul son pantalon, se nettoyer, etc.), et pour le petit qui va nous rejoindre dans quelques mois, ce sera allongé sur notre lit, sur un grande serviette que nous réserverons à cet usage. Parce qu’au final, à quoi ça sert vraiment une table à langer ? Des sous en moins dans les poches des industriels de la puériculture, et une solution facile et ludique pour tous !

    • Aurélie Auteur de l’article

      Oui je comprend qu’on se pose la question de l’achat d’une table à langer. Mais quand même,tant qu’ils sont sages, ça reste bien pratique: on a tout à porter de mains et ça évite le mal de dos. Bon je crois que je vais vous faire un article sur notre table à langer qui nous a couter « trois francs, six sous » et qui est toute facile à faire!

  • Claire

    Bonjour Aurélie,
    Moi, je lui donne de la lecture :) et du coup au lieu de lire sur le pot, ce qu’elle fera sûrement quand elle sera plus grande, elle lit couchée pendant que je la change, super concentrée et sans bouger !! Le miracle des dessins !!